Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Top articles

  • Le cœur en question

    02 octobre 2014 ( #Fable )

    Les cœurs purs ... Comment fendre un cœur de pierre ? La reine de cœur trompe-t-elle le roi avec le valet ou bien avec le fou ? Comment couper à cœur sans en mourir d'amour ? Quel fruit donnera une greffe du cœur ? Un cœur sur la main d'un chef d'orchestre...

  • On n'a pas tous la chance d'être militant communiste.

    07 octobre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    Les œuvres complètes de Lénine Le militantisme conduit parfois à des exagérations qu'on peut qualifier, avec le recul, de déraisonnables. Il vous pousse aussi à adopter des comportements excessifs, des pratiques qu' une fois les premières flammes passées,...

  • Ce qui ne se dit pas se conçoit-il aisément ?

    08 octobre 2014 ( #Fable )

    Les travers des habitudes … Je viens d'arriver avec mes gros sabots de pédagogue, tanné par le poids des années et des expériences diverses, dans une structure qui sort du cadre de l’Éducation Nationale. L'aventure ne manque pas de piquant pour un vieil...

  • Partir

    09 octobre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    Pour mieux revenir ? Il est des moments dans l'existence où tout semble aller de guingois : rien ne va et la vie devient irrespirable. Le monde s'acharne contre vous : le banquier dont l’œil noir vous regarde, agite férocement devant vous votre compte...

  • La liberté en question

    10 octobre 2014 ( #Fable )

    Sans chaînes ni entraves Si la liberté est provisoire, en quoi se transforme-t-elle ensuite ? Puisque la liberté n'a pas de prix, comment peut-on lui fixer une caution ? Dieu est-il, lui aussi, favorable à la liberté religieuse ? Peut-on lui donner sa...

  • Défense et illustration de notre langue.

    15 octobre 2014 ( #Carton rouge )

    La guerre est à nos portes. Une fois encore, une fois de plus, une fois de trop, un haut responsable de notre République, si mal éclairée dans ses hautes sphères, commente la désignation d'un Français comme prix Nobel d'économie en utilisant un très vilain...

  • Les parties de petits chevaux.

    18 octobre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    La vie et rien d'autre. Je me souviens des parties de petits chevaux avec ma grand-mère. Je passais quelques jours en sa compagnie, dans son petit appartement du vieux Tours. S'y rendre était déjà pour moi une aventure, un départ pour une expédition lointaine,...

  • L'arche d'alliance

    19 octobre 2014 ( #Fable )

    Fable photographique À son cours je passerai l'anneau. Il était une fois un poète ou bien un fou amoureux d'une rivière. N'en soyez pas surpris ; un peu partout de par le monde, vous trouverez des rêveurs et des esthètes qui se pâment devant un paysage,...

  • Escapade

    20 octobre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    Larguer les amarres. Il est bon parfois de couper les ponts, d'aller voir plus loin sans se soucier de savoir pourquoi ni comment. Disparaître, s'offrir un peu de distance dans l'absence, de confort dans la fuite. Chacun pense ce qu'il veut de ces instants...

  • Le couple en question

    22 octobre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    Tiré par les cheveux ... Vivre à deux ! Est-ce un partage ou bien une négociation permanente ? Est-ce que l'union fait le divorce ? Le contrat de mariage est-il plus écorné que l'amour ? Le régime matrimonial est-il indigeste ? L'alliance est-elle de...

  • Aller aux champignons …

    23 octobre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    L'aventure au coin du bois Il y a bien des manières d'aller aux champignons. Je sais ceux qui détiennent secrètement un coin, qui s'y rendent en brouillant les pistes, qui connaissent tout de la forêt et n'y vont qu'à coup sûr. Ceux-là sont des ramasseurs...

  • Les enchanteurs du silence …

    27 octobre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    Les maraudeurs du jeudi Les Maraudeurs seront en pérégrination ce soir. C'est devant la cathédrale que débutera leur tour des humains en marge de notre monde si douillet. Je souhaite les observer, prendre le pouls de cette magnifique initiative instiguée...

  • La porteuse de vie

    01 novembre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    Dédé la coquille Elle était le porte-parole de la mort, la dame qui nous apportait les avis de décès. Elle allait de porte en porte afin de distribuer ce petit rectangle de papier qui envoyait ad patres une pauvre âme en peine. Elle tenait lieu de la...

  • À bâtons rompus.

    03 novembre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    Fragments de conversations … Mettez des amis au bord d'une table, installez-y de quoi alimenter leur appétit ou bien leur appétence et bien vite ce sont les conversations qui seront nourries. La chose est certaine et le risque presque nul de se retrouver...

  • Une détresse sidérante.

    13 novembre 2014 ( #ecole )

    Panne de batterie ! Vous vous rappelez peut-être le petit Meaulnes et le conte qu'il avait initié avec mon aide. Nous avions passé de délicieuses séances à voyager dans l'imaginaire, à découvrir l'ordinateur qui bientôt prendra le relais de ses mains,...

  • Le livre en question

    17 novembre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    Ma petite librairie .... Ne vaudrait-il pas mieux vendre en poissonnerie ces livres qui contiennent tant de coquilles ? Faut-il écrire un livre pour tourner une page ? La reliure est-elle destinée à éviter le hors-sujet ? Un beau sujet de livre peut-il...

  • La coterie d'ici ...

    24 juin 2015 ( #Carton rouge )

    La forteresse de la tradition Orléans, ville séculaire, engoncée à jamais dans le culte de son héroïne, verrouillée par une tradition qui s'impose à tous comme le sésame pour être de cette ville. Les bûchers continuent de se dresser ici où ils furent...

  • Le terrain vague de nos souvenirs

    25 juin 2015 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    P { margin-bottom: 0.21cm; Commentaires après ce billet : Quand les lecteurs se souviennent des terrains vagues. Joseph Une belle évocation des terrains vagues, terrains d'aventures fantastiques. Il fut un temps où les enfants citadins avaient presque...

  • L'envers du pécore

    30 juin 2015 ( #ecole )

    Bon débarras. Vu que nul responsable ne se paiera le culot de composer un panégyrique pour honorer mon départ à la retraite, que je ne trouverai personne au verbe suffisamment haut pour rendre hommage à ce triste individu qui tire son irrévérence, me...

  • Le flux et le reflux

    20 novembre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    Les affres d'une destinée. Et si nos vies n'étaient faites que de ce mouvement permanent de flux et de reflux ? J'en viens à le croire tout en me laissant aller à ce puissant mouvement de ressac qui vient se briser parfois contre les rochers de la réalité....

  • Chimères

    21 novembre 2014 ( #Fable )

    Les illusions intimes. Qui n'a pas sa petite collection de chimères ? Nous nous nourrissons de ces vains espoirs qui peuplent nos rêves et nos désirs. Nous en savons les limites, nous devinons qu'elles sont impossibles, illusoires, dérisoires, cependant...

  • Le commerce de la crédulité.

    23 novembre 2014 ( #Fable )

    Fable dominicale Jésus, un cœur à prendre … Nous sommes au XVII° siècle en notre bonne ville d'Orléans. La confrérie des marchands naviguant sur la Loire et les rivières allant à icelle, est à son apogée. La cité johannique est la plaque tournante du...

  • C'est déjà un Grand !

    24 novembre 2014 ( #Des Carnutes aux Cathares )

    Valérian ... En une période calamiteuse pour la culture en France, oser réserver la grande salle du théâtre d'Orléans pour le récital d'un petit gars du pays est un pari insensé. Une folie, autant pour l'organisateur, l'association ABCD, que pour le chanteur,...

  • Des nouvelles du front

    28 novembre 2014 ( #ecole )

    Rien en change vraiment … J'ai pris le temps d'aller m'enquérir de ce qui se passe sur mon ancien poste. Revoir les collègues et prendre le pouls d'une section que j'avais quittée avec plus d'inquiétudes que de soulagement. Il faut avouer que la classe...

  • C'est la faute à Albert

    29 novembre 2014 ( #Fable )

    Tout, tout est relatif ! Je cours après le temps ; je ne parviens jamais à le rattraper. Il me file entre les doigts d'autant plus facilement qu'ils ne cessent de tapoter sur ce maudit clavier qui me prend tant de mes précieux moments. Le temps se contracte,...