Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Faire du neuf avec du vieux

La transition c'est la récupération.

 

 

 

Vous allez voir ce que vous allez voir ! Nous allons tout changer, nous avons compris et il a suffi d'une révélation, certainement céleste, pour que le petit banquier devienne à son tour un adepte de la lampe à huile. Hélas, pour notre malheur et surtout celui de la planète, ce sont avec ceux qu'on nomme depuis toujours les « Grosses huiles ! » qu'il entend réaliser ce nouveau prodige.

Faire du neuf avec ceux-là, ce n’est certainement pas la meilleure manière pour changer véritablement. Le Président nouveau ne sera que le calque du précédent, une copie difforme qui n'a même plus le mérite de surprendre et d'irriter, de laisser croire et d'attendre pour voir. Désormais nous savons que les plateformes d'éoliennes en haute mer qu'il promet seront alimentés par le vent de ce moulin à paroles creuses.

Sa transition n'est qu'une illusion, un habillage vert pour les oripeaux d'un monde qui court à la catastrophe. Le gentil banquier, la main sur le cœur, nous promet le tout électrique pour que nous continuions joyeusement à foncer dans le mur climatique. Ses belles centrales vont irradier un peu plus encore en ayant l’air cependant de régler de manière spectaculaire le problème jusque-là insoluble des déchets nucléaires.

Pour que ceux-ci qui perdent toute nocivité pour les générations futures, il suffit d'accélérer la disparition de l'espèce humaine de la Planète. Il faut sortir des grandes écoles pour avoir pensé une solution aussi radicale. J'avoue mon admiration devant ce tour de force en prise directe avec la grande catastrophe.

Quitte à accélérer le mouvement, plaçons des bornes électriques partout sur tout le territoire, pour qu'avant le grand clash final, nous puissions nous enivrer de cette mobilité si douce que les métaux se font rares sur la planète, que la croissance pourra nous pousser un peu plus vers la fournaise tandis que les amis du gentil président Vert continueront d'accumuler des fortunes qui leur seront de peu d'utilité au moment du grand clash final.

Parlons-en de ces maudites centrales pour que chacun puisse recharger ses batteries. Déjà la Loire manque d'eau, c'est à pleurer de la voir se traîner ainsi si tôt dans la saison, se perdre dans le sable et les plantes invasives. Le barrage de Villerest ne sera pas à la hauteur pour refroidir l'ardeur des tours de la fournaise nucléaire. Alors, discrètement, EDF creuse le sol pour aller puiser dans les nappes très profondes, cette eau qui calmera leurs monstres surchauffés.

Tout va bien, l'eau va nous faire défaut. Nos chers dirigeants s'altéreront à leur rivière de diamant et à toutes les liquidités placées ici et surtout ailleurs. Je doute qu'ils s'en portent mieux que la faune et la flore en voie de déshydratation. Mais ceux-là n'ont aucune vision à long terme, aucun véritable souci de l'avenir au-delà des plans comptables.

Leur neuf ce n'est pas du mieux bien au contraire, c'est du pire pour beaucoup et provisoirement du cash pour quelques temps et une minorité. Le banquier n'a pas changé, c'est le même en pire, sa conversion écologique est un simple travestissement de son dogme libéral. Nous avions trois ans pour inverser notre terrible course dans le vide, nous héritons de cinq nouvelles années d'accélération de la déraison technologique.

Pourquoi le lui reprocher du reste puisqu'il est l'expression de votre volonté collective de ne rien changer, de vous équiper toujours plus, de profiter jusqu'au bout d'un mode de vie qui ruine la nature, condamne toutes les formes de vie et obère définitivement l'avenir. Vous l'avez voulu ce jeune homme qui vous leurre sans honte, vous allez en avoir pour votre illusion. Son neuf sera notre point fatal, le grand saut dans la fournaise. Passé sa Borne, il n'y aura plus de limite !

À contre-feu.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article