Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Virage dangereux.

Les insupportables supporters.

 

 

 

L'antienne populaire compare systématiquement le football aux jeux du cirque. Il y a cependant loin de la métaphore à la réalité depuis que les bêtes fauves se sont disséminées dans les virages des tribunes. L'inversion des rôles est manifeste tandis que le lieu de tous les dangers se situe à proximité de ces furieux.

La zone la plus redoutable se situe à la périphérie de l’arène, ce coin où habituellement on envoie les mauvais élèves. Le malheureux qui se charge de la remise en danger du ballon s'expose alors aux railleries de la plèbe vociférante que la sagesse administrative et réglementaire a condamné à se contenter d'eau, même pas bouchée. Des atrabilaires le poitrail dénudé, jette la bouteille devenu arme par destination dans le dos du frappeur du coup de pied de coin.

Il est certain que si les abreuvoirs dispersés dans les fosses latérales avaient la possibilité de proposer de la bière à ces monstres, ils ne songeraient nullement à s'en débarrasser. Cette mesure pousse le bouchon ou à défaut la capsule trop loin, les malheureux, surpris par le goût de cette boisson inhabituelle pour eux, éprouvent soudainement le besoin de la jeter sur la pelouse. C'est le retour atavique au désir d'irriguer cet espace, nous ne pouvons leur jeter la pierre.

Malheureusement, le gladiateur mis au ban de son équipe en faisant le poireau près d'un drapeau reçoit la grêle. L'homme a beau avoir de la bouteille, il ne sait que faire de cet afflux de liquide, lui qui préfère de loin des virements bancaires dans un paradis fiscal quelconque. Refusant cette tentative de corruption, celui qui porte un numéro dans le dos, présente son code bancaire aux furieux.

Il advient parfois que ce geste met le feu aux poudres, augmente l'arrosage sauvage et provoque une réaction en chaîne comme ce dimanche soir à Nice. La suite est une terrible bataille de tranchée entre les uns et les autres, tous capables de faire d'une tribune un terrain de bataille ; chose qui n'arrive jamais à l'assemblée nationale …

Ce soir-là, l'incident habituel a fait déborder le vase tout autant que le virage. Une sortie de route sur chaussée glissante a provoqué le départ d'une des deux escouades présentes sur le terrain. Dans ce formidable spectacle que les chaînes de télévision s'arrachent à prix d'or pour distraire les masses, le plus admirable fut de constater qu'il se passe bien plus de choses dans l'arène quand gladiateurs et spectateurs se livrent un duel sans pitié que lors du déroulement normal des joutes sportives.

Pourquoi ne pas songer à se passer définitivement du ballon, qui la plupart du temps permet aux acteurs de participer à une insipide passe à dix pour se centrer exclusivement sur les tirs balistiques aqueux venus des virages ? L'idée pourrait faire son chemin et même modifier en profondeur la structure même de ce qu'on nomme encore aujourd'hui un stade.

Des architectes inventifs et innovants ont du reste réfléchi à la question pour faire de ces nouveaux jeux du cirque un spectacle à nul autre pareil. Puisque tout le piment de la chose vient des virages, pourquoi ne pas créer un espace totalement rond enceint d'un virage unique ? La chose pourrait alors se nommer Amphithéâtre.

Seul désagrément, il n'y aurait plus de coin. Mais ce n'est qu'un détail qui devrait se résoudre aisément en parsemant la circonférence de la piste aux étoiles des piquets afin de pouvoir jeter son dévolu sur un des gladiateurs à abattre. À l'eau du reste trop inoffensive, seraient substitués des produits beaucoup plus agressifs. Il y aurait ainsi des séances à thème afin que le bon peuple se défoule : acide – bille de fer – explosif – fléchettes – Poudre de couleur – tir à la carabine ou à l'arme lourde … L'imagination des uns et des autres étant sans limite. On peut même proposer la crucifixion d'un Messi au centre de la piste en guise de clou du spectacle.

Sportivement vôtre

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article