Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Le protocole du proctologue

Le monde à l'envers.

 

 

Faut-il se voiler la face, voilà bien le revers de la farce pour une profession sinistrée qui ne sait plus à quel Saint se vouer. L’hypertrophie des mesures sanitaires, dans son abondante littérature réglementaire a délibérément tourné le dos à nos arrières. Faire la queue à distance respectable n'interdit nullement d'importuner un voisin qui risque fort de vous avoir dans le nez. C'est soucieux de ce point largement évacué par les experts du conseil de défense que le congrès des proctologues ulcérés a proposé une mesure élémentaire pour assainir le climat.

Le masque en tout premier lieu, même placé convenablement sur la bouche et le nez, n'est pas en mesure de combattre les effluves intestines. Si la recherche du virus dans les eaux vannes atteste que la méchante bête se cache dans nos entrailles, personne n'a songé qu'elle puisse prendre la fuite par la sortie de secours. C'est forts de cette hypothèse que nos doctes spécialistes suggèrent l'obligation généralisée du masque fessier.

Si l'idée a pu séduire les adeptes de la sécurité absolue, elle a immédiatement posé des problèmes techniques et administratifs. Le protocole du proctologue a nécessité des débats interminables, des conciliabules multiples afin de faire le tour de cette question essentielle : « Comment intervenir efficacement ?»

Si un consensus s'est immédiatement imposé à toutes ces sommités de la science et de l’administration c'est bien sur la nature du masque anal. Compte tenu de ses spécificités et de sa localisation, il sauta aux yeux de nos congressistes qu'il fallait qu'il soit lavable et constitué de matériaux naturels. Le coton ne pouvant satisfaire au cahier des charges, c'est le chanvre qui tient pour l'instant la corde.

Hélas, pour l'instant, les capacités de production sur le territoire national ne sont pas en mesure de répondre à la demande. Il conviendrait de créer des chaînes d'approvisionnement de la matière première dans un grand plan de relance agricole tout autant qu'il faudrait créer une nouvelle industrie textile dans le pays. Un plan décennal a été mis en place pour répondre dans un délai raisonnable à ce problème de santé publique. En attendant, c'est naturellement vers les pays émergents qu'il faudra se tourner pour répondre à l'urgence.

Les logisticiens ayant apporté leurs solutions, ce fut au tour des représentants de l'ordre de venir mettre leur grain de sel. Comment savoir si le contrevenant potentiel est porteur de ce masque intime ? Interrogé, le premier flic de France a suggéré que ce charmant petit string inversé soit apparent. Pour monsieur Darmanin, habitué à tirer sur la ficelle, il semblait logique que les forces de l'ordre puissent au premier coup d'œil s'assurer de lu respect de la loi.

Les proctologues consultés lui firent remarquer que cette solution n'éviterait en rien les fuites et les propagations désastreuses. Le masque anal devait se placer au plus près de la sortie incriminée. Certains même, évoquèrent de compléter le dispositif par un bouchon intime. Idée qui eut l'heur de séduire du côté du Palais mais qui fut rejetée par crainte d'une réaction virulente de l'opinion publique, pourtant largement anesthésiée depuis quelque temps.

Le masque dissimulé sous les effets, il convient de rendre patent le respect de la nouvelle injonction. Immédiatement l'attestation sur l'honneur fut évoquée. Elle posait un problème d'approvisionnement en papier. Un énarque suggéra de vendre des formulaires sous la forme de rouleaux déchirables. Une société privée, proche du pouvoir, se disant capable de sortir très rapidement des formulaires parfumés pour le plus grand agrément de tous.

Après une querelle dont je vous passe les relents de corruption, ce fut la solution la plus sage et la plus aisée qui fut retenue comme une évidence : le QR Code. Il sauta aux yeux de tous que cet outil avait été conçu spécialement pour le masque anal. La mesure pourrait prendre effet au plus vite, il y avait urgence, ça pressait ! Ne restait plus qu'à entériner la décision. La navette par les deux chambres apparut être trop lente. Un simple décret émanant du cabinet du ministère de la santé fut retenu. Le masque anal prenant effet immédiatement.

Proctologuement leur.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article