Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Mensonge d’état

Malgré le flagrant délit, il ne se passera rien …
Mensonge d’état

C'est sans doute inhérent à la fonction

 

 

Notre bon Freluquet premier, Prince du mépris, le dos au mur, devant l’urgence, lâche du lest. Il annonce dans une allocution qui, face à la gravité de l’heure, aura eu plus de succès qu’une finale du Championnat du monde de football, la formule choc ; celle que tout le monde attendait : « Les salariés qui perçoivent le Smic verront leurs revenus augmenter de 100 euros ! »

Depuis les prestidigitateurs cherchent toutes les entourloupes possibles pour ne pas tenir la promesse pourtant simple. Cent euros pour tout le monde à la condition de travailler bien sûr. Mais non, le pouvoir c’est d’abord l’art d’enfumer les citoyens, ces gros couillons qui continuent de croire aux vaines promesses. La politique c’est encore de rendre si compliquées les procédures que le béotien ne peut comprendre le montage complexe que l’énarque met en place pour perdre les braves gens.

À force de cas particuliers, de conditions à atteindre, d’alinéas auxquels il convient de souscrire, de cases dans lesquelles il est préférable de rentrer, la moitié des travailleurs touchant le si misérable SMIC n’auront pas la fameuse augmentation promise par Freluquet. Si ce n’est pas une mensonge d’état, qu’est-ce que c’est au juste ? De leur côté, les retraités continueront de s’appauvrir inexorablement ...

On s’étrangle devant pareille forfaiture tandis que les journalistes expliquent gravement les modalités de ladite mesure, reconnaissant que la proportion sera autour de 55 % d’heureux bénéficiaires de la prime présidentielle sans oser crier à l’imposture, à l’arnaque et au mensonge en flagrant délit. Il est des nations où quand un responsable politique est pris la langue dans la boîte à duperie, il est destitué. Imaginez pareille mesure en France, il y aurait un renouvellement considérable dans les rangs des canailles professionnelles qui prétendent nous représenter !

Tout va bien pour notre cher président de la République. Il sort gagnant d’une crise en trompant une moitié des bénéficiaires, il diffère la baisse de la CGS pour quelques retraités seulement au mois d’août. Tout va bien pour lui, il a échappé à la fessée qui lui pendait au nez et qu’il continue de mériter amplement. « Macron démission » n’est pas un slogan devenu obsolète pas plus que l’exigence de changer une constitution qui favorise pareilles combines indignes dans une Démocratie véritable.

Nous n’avons rien à dire. La fonction de citoyen constitue en fait à avaler des couleuvres d’un côté, prendre des vessies pour des lanternes de l’autre, et ne jamais pouvoir destituer les menteurs, les tricheurs, les fraudeurs, les cumulards honteux et tous ces privilégiés qui ne savent même pas ce que représentait jadis la nuit du 4 août.

Tout va bien. Tout est rentré dans l'ordre. Les ronds points vont être nettoyés. Les gilets jaunes vont rentrer dans les rangs et les mêmes pratiques reprendront leurs droits. Les dindons seront farcis, les marrons auront un goût amer avant que la valse des taxes et des augmentations ne reprenne ses droits.

Joyeuses fêtes à tous. On vous a mis le nez dans la farine, on vous a trompés mais l’essentiel est de pouvoir faire bombance à crédit pendant la fameuse trêve des confiseurs. Soyez tranquilles, les imposteurs qui nous gouvernent, ces bandits de grands chemins vont reprendre la main. Les radars seront de nouveau en action, le cirque pourra continuer comme si rien ne c’était passé, les dépenses pharaoniques de Freluquet et de dame Brigitte ne scandaliseront plus personne.

J’enrage mais que faire ? Le vote est une illusion puisque tous ceux qui se présentent à nos suffrages sont peu ou prou du même tonneau, prompts à mettre la main dans l’argent public, à se servir et à rester le plus longtemps possible aux affaires. Cette constitution n’est en aucune façon au service des citoyens mais d’une classe politique professionnelle, honteuse, corrompue et méprisante. Tout va bien, ils ont sauvé ce qu’ils prennent pour un métier et qui ne devrait être qu’une fonction provisoire, limitée et sans avantage indus !

Colériquement leur.

Mensonge d’état
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Je pensais vous avoir laissé un commentaire ce mtin, je n'en trouve plus trace... Pas grave...
Répondre
C
Kakashi<br /> <br /> Soyez assuré que ce n'est pas d emon fait
K
La cinquième République a été phagocytée et détournée de son sens originel.<br /> C'est le meilleur système pour gouverner notre peuple.<br /> À condition d'être dirigé par des hommes d'état... Des vrais, non par des fantoches et des corrompus...
Répondre
C
Kakashi<br /> <br /> Il est revenu <br /> <br /> L'homme d'état est perle rare et c'est plus surement avec un femme que l'on peut espérer trouver ce trésor sauf la fille de l'autre, ça va de soi
R
bravo et merci . ça fait du bien de vous lire . <br /> Mais comme vous le dites " Quoi faire ???? " <br /> bien à vous avec toute ma sympathie
Répondre
C
Ricardo<br /> <br /> Le pouvoir est confisqué<br /> La République est une oligarchie<br /> L'État est Jacobin<br /> <br /> tout est perdu sauf la possibilité de l'émeute