Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

Un vrai Pirate de Loire

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

Portrait à la plume.

 

 

Il nous fallut attendre un jour de pluie pour être certains de trouver notre Loiseau dans son nid. La chose est rare . Quand notre photographe ligérien n’est pas sur les routes pour aller vers une animation liée à la Loire, il est dans un de ses périples lointains dont il aime à rapporter des reportages.
 

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

Le Pirate de Loire est connu comme le loup blanc sur tous les quais de la dame Liger. Il est vrai qu’il ne ménage ni sa peine ni son temps pour photographier avec les yeux de Chimène ceux qui naviguent et leurs embarcations tout comme les paysages qui accompagnent ses folles aventures. Il est d’ailleurs amoureux de l’Anjou et de la Loire d’en bas, là où il se passe vraiment quelque chose, sans jamais délaisser le toit de la Loire, là où les querelles de clocher n’ont pas droit de cité.

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

Mais essayons un peu de vous présenter cette figure incontournable mais discrète, ce personnage qui aime rester à l’écart pour saisir le joli cliché, ce délicat photographe qui aime ceux qui sont dans son viseur. Patrick est né à Orléans et a grandi à la cité du chemin de fer, installée en front de rivière, en contrebas du Pont de Vierzon.

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

Il a connu la drague, a appris à nager dans la piscine installée en lieu et place du canal, alors bouché, il fut contemporain des derniers passeurs sans en avoir gardé souvenir. Il vivait là où à l’époque romaine, il y avait les arènes, mais ceci c’est nous qui lui avons appris. Lui, sa passion c’est la Loire avec une préférence pour ceux qui la font vivre aujourd’hui . Avec ses appareils photographiques, du moins ceux qui lui restent car voyez-vous, notre homme a eu le désagrément de se faire voler son précieux attirail, il n’a de cesse que de dépeindre ce monde qu’il chérit tant.

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

La photographie pour lui c’est une longue histoire. Cela a débuté en Alsace, lors de son service militaire. Appelé sous les drapeaux, ce fut l’occasion de passer des découpages de revue spécialisée sur les avions qu’il faisait depuis tout gamin, à la prise en direct de ses aventures avec le neuvième régiment du Génie. En cette époque glorieuse il vivait avec ses compagnons se service sous des igloos de fortune, de quoi vous donner l’envie de prendre un cliché souvenir. C’est avec un petit Minolta argentique qu’il fit ses premières armes si nous pouvons nous exprimer ainsi. …

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

Il resta fidèle à la marque et passa chez Canon quand la société fut avalée par Sony. Ce sont donc les avions qui furent ses premières cibles avant que de passer aux bateaux de Loire. Ce passage eut lieu quand il fut le témoin miraculé en 1988 de l’accident de la patrouille italienne « Frecce Tricolori » à Ramstien en Allemagne. Il y eut ce jour-là plus de 150 morts dans la foule et cela mit fin à sa présence sur les terrains. Il dut la vie à des parasites sur son appareil qui le contraignirent à changer d’emplacement, ce qui le sauva du terrible crash.

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

Dans sa carrière professionnelle, à Hyper-Média d’abord puis Saturne entre autres, il était responsable du rayon photo. Il a profité de la vente de sa dernière boîte, pour s’investir dans un cursus proposé par l’école des reporters photographes pour une formation par correspondance. Un plan de conversion et une formidable occasion de parfaire ses connaissances et d’acquérir la carte professionnelle. Car en dépit de sa volonté d’intervenir toujours gracieusement auprès des mariniers, Patrick est un véritable pro reconnu.

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

La Loire et Pirate, voilà une belle histoire qu’il convient d’évoquer ici. Il vit en bordure de la dame, se promène chaque jour sur le mur digue, entre le canal et la rivière. Qui n’a jamais vu les clichés de son jardin, comme il aime à dire, ne fréquente pas les pages d’un réseau social très connu qu’il alimente avec passion et rigueur. Il est le lien pour tous les amoureux de Dame Liger, celui qui s’évertue à transmettre les informations en dépit d’une frilosité des acteurs eux-mêmes.

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

La Loire, une inspiration sans cesse renouvelée, une beauté qui vous coupe le souffle. Patrick a du mal à expliquer cette passion, se demandant parfois si elle ne coule pas dans ses veines. Il a surtout le désir de montrer ceux qui la mettent en valeur : les artistes, les pêcheurs, les promeneurs, les mariniers naturellement, les sportifs qu’ils soient sur ou au bord de l’eau, les admirateurs de la faune et de la flore. Tous passent un jour ou l’autre au travers de son œilleton.I

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

l aime ceux qu’il prend en photo. C’est la spécificité de ce garçon incontournable, reconnu par tous comme un acteur à part entière de la défense de la Loire et comme un militant du peuple ligérien. Pour lui, comme pour nous, la Loire c’est d’abord une histoire d’amour pour ceux qui vivent tout contre elle. Chacun a d’ailleurs une relation intime à la rivière, si intime que le travers de cette passion c’est bien souvent un désir d’exclusivité qui navre notre ami. Pour lui il devrait y avoir une grande solidarité et non de vaines querelles de quais. À sa mesure, il s’emploie chaque jour à briser ce qui peut fâcher pour se faire consensuel et fédérateur au travers de ses clichés et de ses commentaires.

Souriez, le petit Loiseau va sortir.

Il nous fait remarquer que ce que nous écrivons en l’écoutant et que nous lui reformulons pour être certains de ne pas trahir sa pensée relève du panégyrique. Il ajoute goguenard : «  Je n’ai plus qu’à mourir » Là, il se trompe, ses reportages, ses photographies le rendent immortel, constituent son bâton de maréchal. N’a-t-il pas réalisé la couverture d’un roman : « Règlement de Conte sur la Loire », ce qui lui a ouvert les portes de la Bibliothèque Nationale par l’entremise du dépôt légal. Nous lui souhaitons encore une longue vie de reportages et d’instants de Loire. Merci Pirate.

 

Imagement sien

 

Souriez, le petit Loiseau va sortir.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gacoin claude 30/01/2018 11:35

ces photos sont superbes ...félicitations à l'auteur, sans bien sûr oublier le conteur !!

C'est Nabum 30/01/2018 14:44

Claude

Le conteur se contente de regarder
Merci