Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Pour un immense éclat de rire.

L'humour est une arme subversive !

Après avoir séché les larmes, après après dépassé l'incroyable sidération dans laquelle nous fûmes tous projetés malgré nous, en dépit de nos croyances et de nos convictions, il est temps de nous demander comment réagir au défi qui se présente à notre civilisation. Car, à n'en point douter, ce sont bien nos valeurs, nos modes de vie, notre culture et nos approches philosophiques qui sont attaqués sous couvert de religion.

La première remarque qui apparaît à tous, c'est que Charlie Hebdo était l'ennemi à abattre, le plus mortel adversaire de l'intolérance et de l'obscurantisme. La dérision, la satire, l'humour n'ont pas leur place dans les schémas de pensée archaïques de ces fous furieux, ces montres sanguinaires. C'est parce que le rire est création diabolique qu'il doit être combattu par ceux-là.

C'est donc sur ce terrain-là que doit continuer le combat. Rions, rions aux éclats, à gorges déployées avant qu'ils ne viennent nous les trancher. Rions à les effrayer, éclatons d'un rire contagieux, puissant et universel. Que chaque éclat de rire touche sa cible, frappe ces pauvres malheureux, ces individus si tristes que, pour eux, le plus beau des sourires doit être dissimulé sous une étoffe noire.

Rions et ne cédons pas à la minute de silence. Offrons à nos amis de Charlie Hebdo une franche poilade, un grand moment d'énorme rigolade. Marrons-nous pour chasser les idées lugubres d'un monde sous le joug d'une loi de la soumission, de la privation et des restrictions de toutes sortes. Esclaffons-nous devant leurs tronches hirsutes, leurs dégaines de croque-mitaines, leurs simagrées d'hypocrites dévots.

Rions de bon cœur, rions tous en chœur. La barbarie est un repoussoir ; présentons-lui le plus puissant répulsif : le rire ! Que dans tout le pays soient organisées des manifestations hilarantes pour honorer comme ils le méritent nos princes du rire, nos chevaliers de la farce et de la caricature, nos rois de la foire du trône : celui où l'on finit par tirer sur la chaîne.

Honorer les victimes de l'absurde cruauté c'est leur restituer leurs lettres de noblesse, leur rendre les armes qui furent les leurs. C'est par et pour le rire qu'ils sont morts, c'est par lui qu'ils doivent être célébrés. Rions et faisons si grand tapage que cette exclamation collégiale et euphorique interroge et alarme les tristes criminels et les candidats au martyre.

Ce ne sont pas nos mines compassées qui les feront reculer, bien au contraire ; faire peur, effrayer, terroriser est leur but ultime, leur seul plaisir, leur jouissance maladive. Tuons leurs objectifs dans l'œuf, rions, marrons-nous, éclatons-leur au visage d'un rire gras et salvateur. Tapons- nous la sous-ventrière, ça vaut mieux que la sous-rate. Faisons grand brouhaha de nos zygomatiques en hommage aux martyrs de la satire.

Rechargeons nos cartouches d'une encre de toutes les couleurs, portons haut et fort nos crayons et nos claviers. Faisons-leur un dessin s'ils ne comprennent pas. N'hésitons pas à user de la caricature, faisons-nous les prophètes de la jubilation. À leurs mines patibulaires de carême et de satyres lubriques, opposons-leur nos faces rubicondes et épanouies.

Le rire les annihilera plus sûrement que leurs couteaux et leurs balles ne nous feront reculer. Dans l'immense loufoquerie de cette falsification du divin qu'ils veulent nous imposer par le sang et les larmes, nos rires fuseront de toutes parts comme un glaive euphorique. Dieu reconnaîtra les siens et c'est en se tapant fort sur le ventre qu'il nous donnera raison.

Gloire à la joyeuse troupe de « Charlie Hebdo » ! C'est parce qu'ils n'ont jamais eu peur qu'ils ont continué de nous faire rire. Ayons cette élégance de l'âme que de rire avec eux de ceux qui ont cru abattre l'humour et notre liberté d'expression et de dérision !

Euphoriquement leur.

Pour un immense éclat de rire.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Rage de voir à la médiathèque de la ville de V... une grande table "Je suis Charlie" avec des ouvrages des dessinateurs de ce journal ...Rage parce que à ma question "êtes vous abonnés à Charlie?" l'employé m'a répondu :"Non , notre budget n'est pas extensible..!" Je lui ai répondu :"c'est un choix...vous n'êtes pas Charlie " Rage parce qu'il y a 30 ans déjà je proposais à la même médiathèque l'abonnement :réponse des décideurs :trop clivant , vulgarité...Il est vrai que quelques unes sur un parti de gauche dominant ici avaient pu titiller .
C'est pourquoi "nous sommes tous Charlie "me parait parfois faux cul .
Pendant la minute de silence , j'ai brandi ma pancarte décalée et paillarde :"le beaujolais nouveau est arrivé" La suite ne peut que continuer qu'avec le rire et non la compassion masturbatoire .
Répondre
C
Mobal

La componction des hypocrites sera sans aucun doute le billet à écrire sur cette mascarade quand le soufflet sera retombé.

Quand j’ai vu en première ligne du défilé orléanais un homme qui laisse le smineurs étrangers à la rue, qui surprime la prévention spécialisée, honnêtement je me suis demandé de quel droit il était là ...

C’est insupportable

Pauvre Charlie
B
Tu as entièrement raison
le problème c'est que l'utopie est de moins en moins fiable !
L'utopie n'est pas un rêve, elle est sa douleur...

Charlie fait rire... mais aussi réfléchir...
j'ai eu la chance d'avoir un de mes textes dans leur hebdo
Trisomie 21
je viens de le déposer sur ce blog :
http://chantsongs2.centerblog.net/6431365-trisomie-21
Répondre
C
Bernard Pichardie

Il n’y a pas de rire authentique sans réflexion.

C’est justement ce que n’ont pas compris toutes les vedettes des médias qui ne font que s emarrer en direct pour simplement faire de l’argent. Le rire a une fonction sociale et politique sinon, il n’est rien ou bien un gagne pain pour tristes personnages de papier
K
Magnifique texte, Nabum. En 1980, la gauche prenait la défense des arabes. C'était bien. C'était progressiste. C'était combattre le racisme envers des personnes qui venaient pour travailler. Il y avait un échange culturel enrichissant. En 2015, la gauche prend la défense des musulmans. L'évolution du langage n est plus la même comme celle des idées. On parle même, dans certains récipiendiaires de la toile d un islam républicain, à séparer de l islam intégriste. Qu il ne faut pas tout mélanger... Je vous avoue, que notre pays a cessé de me faire rire. Et je pense mon mal durable.
Répondre
C
kakashisense

Pas si magnifique que ça puisque désormais la bonne pensée de gauche me tourne le dos pour oser certaines positions.
Il faut éviter les amalgammes et au nom de cette légitime demande, continuer à fermer les yeux sur les dérives qui font gonfler le torrent de boue d’un islam fanatique.

J'enrarge