Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chroniques au Val

Ligericus sum, nil Ligeris a me alienum puto.

Au large de la Sicile

Au large de la Sicile

La chanson

Que tous les gens de mer et rivière

Se souviennent des exilés de l'enfer

Pauvres gens abandonnés au destin

Entassés sur des vieux rafiots malsains

Leur première aventure marine

Les conduira bien vite à la ruine

Au bout de ce terrible voyage

La peur, la honte ou le naufrage …

Des bateaux sans aucune confiance

Des épaves laissée là en partance

Promettent des périples bien trompeurs

Pour qui n'est pas navigateur

*

Des marchands de rêves et de beaux songes

Leur ont vendu cet affreux mensonge

Partir pour changer de destinée

Survivre et pouvoir espérer

Des pirates les jettent à la mer

Début d'une affreuse galère

Ces hommes au bout de leur chemin

Espèrent qu'on leur tende une main

Les premières victimes, des enfants

Expirent dans les bras de leurs mamans

Les plus faibles finiront la route

Agonisant au fond de la soute

Les survivants affamés et meurtris

Verront surgir les gardes d'Italie

Pensant échapper à leur triste sort

S'arrêteront dans le premier port

Ils reviendront sans ménagement

Vers le pays de leur embarquement

Ces malheureux marins du désespoir

Dont jamais nous chanterons la gloire

C'est au large de la belle Sicile

Que la pauvre humanité vacille

La mer vaste tombeau silencieux

Pour tous ces peuples miséreux

Que tous les gens de rivière et de mer

Tendent la main aux exilés si amers

Pauvres gens trahis par des gredins

Quand sombre leur nouveau destin

La chanson

Le groupe LaBouSol a chanté deux fois en public ce texte inspiré du livre Eldorado

et du drame qui se passe au large de la Sicile.

Les musiciens ont semble-t-il, renoncé à ce thème ; trop noir sans doute.

Je le déplore profondément car je crois que la chanson n’est pas réservée

qu’aux histoires futiles et aux textes légers.

J’espère que l’actualité du moment leur fera admettre que ce sujet aussi

peut être abordé pour que le public prenne conscience de ce drame.

Au large de la Sicile
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Je ne sais plus qui disait : " Le coeur à gauche et la raison à droite".
Répondre
C
Kakashi<br /> <br /> J’en viens à penser qu’il n’y a plus ni gauche ni droite<br /> <br /> L’humanité se découpe autrement et l’intelligence du cœur n’a pas de parti